11 novembre 2008

Maths et architecture : sphères (1)

La construction de sphères (généralement tronquées) est extrêmement difficile à réaliser. En réalité, la forme géométrique du bâtiment est un icosaèdre, c’est-à-dire un volume dont les 20 faces sont des triangles équilatéraux identiques. Pour être en mesure d’obtenir une forme sphérique et non anguleuse, chacune de ces 20 faces est divisée en de nombreux triangles plus petits dont les angles ont été légèrement modifiés afin d’en arriver à une surface courbe.


La Biosphère est un musée de l'environnement situé à Montréal, dans l'ancien pavillon des Etats-Unis de l'Expo 67. Cette prouesse technique a été conçue par l'Américain Buckminster Fuller (1895-1983). Le musée, inauguré en 1995, présente des activités interactives et des expositions sur les grands enjeux environnementaux reliés à l'eau, aux changements climatiques, au développement durable et à la consommation responsable. La Biosphère offre également un programme jeunesse aux groupes scolaires et parascolaires, composé d’activités éducatives pouvant être réalisées sur les lieux, en classe, en milieu naturel ou à distance.



La Géode constitue un bâtiment séparé derrière la Cité des sciences et de l'industrie (Parc de la Villette, Paris 19°) Il s'agit d'une sphère de 36 mètres de diamètre, composée de 6 433 triangles sphériques équilatéraux en acier qui réfléchissent la lumière, un peu à la manière d'un miroir. La Géode est également une salle de cinéma où des films sont projetés au format IMAX sur un écran hémisphérique géant de 26 m de diamètre et de 1 000 m2 de superficie.




L’Atomium de Bruxelles doit son nom au fait qu'il représente la maille élémentaire du cristal de fer (cubique centré) agrandie 165 milliards de fois. C’était aussi une référence aux neuf provinces belges de l’époque (qui sont aujourd’hui dix avec la scission du Brabant). Il a été conçue et réalisée par André Waterkeyn , André et Jean Polack pour l’Expo ’58. L'édifice culmine à 102 m, les sphères ont un diamètre de 18 m et pèsent chacune environ 250 tonnes . Six des neuf boules sont rendues accessibles au public : Expositions historiques ou temporaires, organisation de différentes animations culturelles, ateliers pédagogiques, bar et la sphère supérieure en plus du panorama, contient le seul restaurant à proposer une cuisine belge sans frites… (raisons de sécurité !)


2 commentaires:

Boulie a dit…

Intéressant ! A quand un article sur le pyramide du Louvre ?

S.Geffrier a dit…

Bienvenue Boulie,
Ton pseudo est bien assorti à cet article !
Cet article est le premier d'une longue série sur le thème "architecture" ; effectivement, prochainement je m'intéresserai aux pyramides :-)

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)