29 août 2012

L'enseignement en France doit faire partager le plaisir des maths

Les sciences attirent de moins en moins les jeunes. Une situation à risque pour l'économie française, pour la société, y compris dans le domaine de l'environnement, pour lequel les maths sont un outil indispensable.
L'Ecole d'été de Mathématiques organisée à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon veut montrer que les " maths" peuvent mobiliser des jeunes passionnés. Geneviève Fioraso, Ministre de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur a encouragé ce matin cette démarche.
Les études scientifiques, les mathématiques en particulier, attirent de moins en moins les jeunes. Le diagnostic s'aggrave. Insensiblement. Mais le traitement n'est pas en place. La situation pourtant est sérieuse. Etienne Ghys, enseignant chercheur en mathématiques à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, a rappelé ce matin, que des candidats manquent au CAPES de Mathématiques. " La recherche mathématique en France est une des meilleures au monde. Elle hérite d'efforts faits depuis la Révolution. Des efforts plus importants que ceux de l'Angleterre. Les mathématiques allemandes ont été décimées par le nazisme, les maths russes par la fin de l'Union Soviétique. Les Etats-Unis ont su attirer les mathématiciens de ces deux pays et exercent un attraction importante. Attirer des jeunes vers les mathématiques en France est un enjeu".

Les Français à la traine

Les mathématiques souffrent d'une image élitiste. "En France"  limite Etienne GHYS. L'Education Nationale, élitiste, a utilisé les mathématiques comme un outil de sélection, même dans le domaine des disciplines scientifiques. Les maths souffrent donc d'une coupure, cultivée par certains mathématiciens, enfermés dans leur tour d'ivoire.
Mais d'autres mathématiciens relèvent le défi de l'ouverture des mathématiques. Car en dehors des chercheurs, la moyenne des étudiants, la moyenne de la population est à la traine.
Or les mathématiques, comme les sciences représentent un enjeu important. Geneviève Fioraso, Ministre de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur, a rappelé ce jeudi à l'ENS de Lyon, l'importance de la science, pour l'économie, pour l'emploi, pour l'industrie.

Les maths pour l'environnement

Martin Andler, professeur de Mathématiques à l'Université de Versailles Saint-Quentin, mais aussi intervenant au MIT, préside l'association ANIMATH qui promeut les mathématiques pour les enfants. Martin Andler, annonce que l'année 2013 sera une année mondiale des mathématiques, placée sous le signe des mathmétiques de la Terre et de l'environnement.
Comme  l'ont montré plusieurs conférence pendant l'Ecole d'Eté des Maths de l'ENS de Lyon, suivi par une centaine d'étudiants, qui aura lieu une année sur deux à Brème (Allemagne) les mathématiques permettent de comprendre de nombreux problèmes environnementaux complexes : réalisation de modèles d'évolution du climat, compréhension de l'évolution de la biodiversité, compréhension des risques naturels et technologiques, compréhension du marché des émissions carbone. Une raison pour parler de mathématiques à tout le monde.

Source : Michel DEPROST  sur enviscope.com   |  28.08.2012 - 14:15
J'ai rajouté les liens vers les mathématiciens et les institutions 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)