20 février 2018

10 ans pour le blog AlgoRythmes !

Dix ans ! 
...  de maths en ligne,
... de commentaires, 
... de découvertes et de pépites partagées ici, 
à un rythme inversement proportionnel au temps consacré à ma petite famille...
Les temps changent, les outils de communication aussi, et je suis bien plus active sur Twitter(*) que sur ce blog désormais. J'aimerais poster plus souvent ici les récits de ce qui marche en classe, de ce qui me fait plaisir avec les collègues, de ce qui m'émerveille dans la géométrie du monde qui nous entoure, et aussi de ce qui me fait un peu bondir dans les évolutions de l'enseignement... mais je n'ai pas assez de temps.

Pour fêter cette première dizaine, voici tout de même un petit post sur une découverte faite cet après-midi à la bibliothèque municipale au rayon jeunesse :

Anne Bertier a "écrit" toute une collection de petits livres pour enfants en monochrome rouge sur fond blanc, dédiés à l'arithmétique. 
Je n'ai pu feuilleter que Je soustrais ; J'additionne ; Je multiplie et Chiffres en tête, mais il existe apparemment C'est égal, Chiffres à conter et Je divise. Certaines couvertures ressemblent à des drapeaux !
Pour les opérations, des triangles identiques sont combinés pour dessiner un objet ou un personnage, à la manière d'un tangram. À chaque page un triangle est ajouté (pour l'addition) ou retiré (pour la soustraction). C'est un approche simple et poétique.
Le livre Chiffres en tête propose des visages symétriques composés uniquement avec le caractère d'un seul chiffre (seulement des 1, seulement des 2 etc.), un vrai travail entre dessin, typographie et calligramme, je trouve.
Bref, ça m'a beaucoup plu, je retourne demain à la bibli avec les cartes des enfants pour les emprunter !

Voici le mot de l'éditeur MeMo :
Travaillant en collage, Anne Bertier cherche dans la série « Signes jeux » à donner un sens graphique aux différents signes utilisés dans les opérations de l’arithmétique élémentaire. Elle traite ainsi l’addition et la soustraction, mais également multiplication, division et égalité.
Dans Je soustrais, des triangles disparaissent d’assemblages géométriques, construisant de nouvelles formes. De douze triangles à un seul, on suit l’évolution de formes mouvantes et expressives, reproductibles par l’enfant.
À la fois ludique et pédagogique, Je soustrais donne à comprendre graphiquement l’arithmétique élémentaire. Les formes simples, rouges ou blanches, qui animent les pages, font de ces livres de magnifiques expériences visuelles, au fil des apparitions et disparitions, au gré des équilibres de pleins et de vides.
Un découpage à la fin du livre permet de jouer avec des formes en papier et d’expérimenter soi-même cette arithmétique en images.





(*) : Ce soir 989 abonnés à @Algo_Rythmes, vous m'en offrez un de plus pour mon anniv ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)