16 mars 2008

R.M Rilke ouvre une fenêtre

Rainer Maria RILKE, poète Autrichien (1875-1926), a composé notamment en Français. Le langage mathématique et un objet du quotidien l'ont inspiré dans son recueil Vergers :


Les Fenêtres

N’es-tu pas notre géométrie,
Fenêtre, très simple forme
Qui sans effort circonscris
Notre vie énorme ?

Celle qu’on aime n’est jamais plus belle
Que lorsqu’on la voit apparaître
Encadrée de toi ; c’est ô fenêtre,
Que tu la rends presque éternelle.

Tous les hasards sont abolis. L’être
Se tient au milieu de l’amour,
Avec ce peu d’espace autour
Dont on est maître.




4 commentaires:

A-C a dit…

Moi j'aime surtout cette photo ;-)

Laetitia P. a dit…

Sur cette photo , l'ombre , est-ce que par hasard ce serait vous ??? :-p

S.Geffrier a dit…

Qui sait...

Laetitia P. a dit…

aha !! mystere !! L'inspecteur Rospa reprend ses fonctions !!!! Il y a un mystere a eclaircir !!! lol !! hehehe!

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)