28 février 2010

Expo Magnifi'Science de J.Honvault, racontée par Francesco

Aujourd'hui je laisse la parole au grand reporter Francesco, fidèle lecteur d'Algorythmes , qui va vous donner envie d'aller voir cette expo que j'ai visitée pendant ces vacances scolaires. Nous publions ici les photos avec l'aimable autorisation de Jacques Honvault, merci à lui.

Il s'agit de l'exposition de photos Magnifi'Science, au Palais de la Découverte jusqu'au 2 mai 2010.
L'"ingénieur photographe" qui a pris les clichés, Jacques Honvault, a travaillé minutieusement pour produire des images sans retouche. Tout au plus a-t-il assemblé plusieurs prises de vue pour former une seule grande image.

Mais que montrent ces photos ? Des spaghettis, des allumettes, des gouttes d'eau...
Tout scientifique qu'il est, Jacques Honvault a souhaité montrer ce que l'œil ne voit pas, n'a pas le temps ou la capacité de voir. Des images prises avec une durée d'exposition (le moment durant lequel l'image s'imprime sur la pellicule ou sur le capteur numérique) record, de quelques millionièmes de seconde, pour figer totalement le mouvement d'une orange qui tombe dans un aquarium, à 30 secondes, pour capter toute la luminosité d'un ciel étoilé.

Perfectionniste, l'auteur va jusqu'à renouveler la prise de vue 70 fois s'il le faut pour obtenir l'image parfaite. Loin d'être dénué de sens artistique, l'ingénieur met en scène ces objets devant des fonds immaculés ou teintés de couleurs vives flatteuses. Aucune poussière ou défaut ne vient troubler l'impression d'image parfaite. À tel point que certaines photographies passent pour être des images de synthèse.

Une autre spécialité de Jacques Honvault, alliée à la précision de la vitesse, est la macrophotographie, c'est-à-dire la photo d'un objet prise de très près. Ainsi peut-on voir le détail de bulles de savon, ou d'une goutte (encore de l'eau !) tombant sur une bougie. Insignifiant, allez-vous me dire. Pas tant que ça quand d'infimes détails sont fidèlement restitués sur un poster de 129 sur 89 cm, détails que l'on n'aurait jamais vus sans cet "agrandissement" très esthétique.

Pour parvenir à ses fins sans devoir modifier la photo une fois prise, l'auteur utilise toutes sortes d'artifices : mise en scène soignée, flashs précis et orientés de façon millimétrée, capteurs qui déclenchent la photo d'autre part. Tantôt c'est le bruit de la bombe à eau explosant qui provoque la prise de vue, une autre fois c'est un rayon infrarouge (comme dans les ascenseurs) qui s'en charge, lorsque la bouteille en chute libre passe devant ledit rayon.

Chaque photo est accompagnée d'une explication technique du secret de prise de vue, et d'un texte poético-philosophique de circonstance.
Saurez-vous deviner comment la photo suivante, nommée "Ouverture d'esprit" a été prise ?

Pour voir l'expo depuis votre canapé ainsi que des photos inédites, rendez-vous sur le site de Jacques Honvault, où chaque photo est décrite, accompagnée des paramètres techniques de l'appareil photo au moment du cliché.

4 commentaires:

kamaradclimber a dit…

s'agirait-il d'une table (sur laquelle est posé le verre d'eau) tirée violemment ?

Anonyme a dit…

quel génie !! et quelle bonté de dévoiler tous ses secrets enfin un homme qui a le sens du don total c'est vous qu'il faut mettre sous un globe et qu'il faut venir admirer !!! un grand merci ...

Greg a dit…

Peut-on trouver ces photos sur internet en plus grande résolution ? Ou bien l'artiste les réserve à la vente ?

Sonia Geffrier a dit…

en allant sur le site de Jacques Honvault (lien dans l'article) on peut les afficher en plus grand, mais je pense qu'on ne peut (doit) pas les imprimer.

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)