20 avril 2011

A ceux que les maths gonflent et ceux qui ne manquent pas d'air

Récemment, le grand magicien intemporel Œsebius me montrait son talent à faire des chiens, des épées, des écureuils, et autres créations en ballons :


Je vous propose une construction en ballons de baudruche relativement intellectuelle, il s'agit d'un icosaèdre : solide à 20 faces, 30 arêtes et 12 sommets.


Montage mode-d'emploi :


Et pour ceux qui sont moins ambitieux, ou moins habiles, ou qui fument trop pour pouvoir souffler dans autant ballons d'affilée, il reste la possibilité du tetraèdre (4 faces, 4 sommets, 6 arêtes) :


ou du cube (6 faces, 8 sommets, 12 arêtes) :


Pour ceux qui aiment les défis, un petit hommage à B.Mendelbrot (père des fractales décédé le 14/10/10), il s'agit ci-dessous du Tetraèdre de Sierpinski :


Montage mode-d'emploi :


(modes d'emploi trouvés sur le site de ViHart )

4 commentaires:

A-C a dit…

C'est très joli ! Tu crois que le premier peut se faire en "car en sac" ? ;-)

Sonia Geffrier a dit…

Ah oui, c'est vrai que ça ressemble beaucoup !

olivier a dit…

je m'étais amusé à faire l'octaèdre en ballon parce que c'est le seul solide de platon que l'on peut faire avec un seul ballon . Les autres me semblaient du coup un peu artificiels, mais en se posant la question du module, c'est à dire des structures identiques qui permettent de faire ces solides, cela rend le problème intéressant et joli . j'aime beaucoup.

RuBisCO a dit…

Si je ne m'abuse, il n'y a que 6 ballons utilisés.
Mais c'est nettement mieux que les caniches et les fleurs !
A quand le dodécaèdre ?

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)