8 février 2013

Un télescope nommé Euclid

 
Depuis cinq milliards d’années, l’Univers accélère son expansion. En quête de la mystérieuse énergie sombre qui en serait la cause, les astrophysiciens conçoivent un télescope dont les réponses pourraient révolutionner la physique.
Euclid c’est le nom - hommage au mathématicien grec Euclide - d’un télescope qui doit s’élancer en 2020 de l’astroport de Kourou, en Guyane, à bord d’une fusée russe Soyouz pour tenter de répondre à cette question.


  • Caractéristiques du télescope spatial (source Wikipédia)
Le télescope spatial est long de 4,5 mètres pour un diamètre de 3,1 mètres et a une masse de 2,1 tonnes.
La charge utile d'Euclid est un télescope Korsch doté d'un miroir primaire de 1,2 mètre de diamètre qui couvre un champ de 0,5 deg². Trois capteurs analysent la lumière collectée :
  • une caméra, avec un capteur composé de 36 CCD représentant 600 millions de pixels, analyse le rayonnement en lumière visible (0.55-0.92 μm) et est chargée de mesurer la déformation de l'image des galaxies ;
  • une caméra travaillant en proche infrarouge (1 à 2 μm) et comportant 50 millions de pixels mesure le décalage vers le rouge et donc la distance des galaxies ;
  • un spectromètre analyse le spectre lumineux en proche infrarouge (1 à 2 μm) et fournit des données permettant de déterminer les oscillations acoustiques des baryons.
La plateforme inclut des panneaux solaires qui fournissent l'énergie électrique et un système de contrôle d'attitude qui maintient l'orientation du télescope avec des écarts inférieurs à 35 milli-arcsecondes. L'isolation est particulièrement soignée afin d'obtenir une grande stabilité thermique nécessaire pour ne pas fausser l'alignement optique. Le système de télécommunications est fortement sollicité car le volume quotidien de données transférées est de 850 gigabits : il opère en bande Ka qui permet d'envoyer les données scientifiques avec un débit de 55 Mbits/seconde durant des vacations d'une durée de 4 heures par jour lorsque la station de Cebreros dotée d'une antenne parabolique de 35 mètres est dans la ligne de visée. Euclid doit disposer d'une capacité de stockage d'au moins 2,6 térabits.

Au cours de sa mission, qui doit durer au minimum 5 ans, Euclid doit observer environ 20 000 degrés soit à peu près la moitié de la voûte céleste située à l'opposé de la voie Lactée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)