10 février 2012

Semaine des maths 12-18 mars 2012

Voici la copie du courrier électronique reçu ce jour de la part du ministère :


Objet : Semaine des mathématiques



Chers collègues,

Annoncée dans le programme prévisionnel des actions éducatives 2011-2012, une semaine des mathématiques se tiendra sur le plan national du 12 au 18 mars prochain.
Cette semaine des mathématiques a pour objectif de donner à tous les élèves des écoles, collèges et lycées, à leurs parents et au grand public, une image actuelle, vivante et attractive des mathématiques dépassant les visions trop abstraites ou désincarnées.

Ce devrait être l’occasion de mettre en lumière les mathématiques dans les établissements, et de montrer par exemple :
  • leur importance dans la formation des citoyens et dans leur vie de tous les jours (nombres, formes, sciences du numérique),
  • la variété des métiers dans lesquels les mathématiques jouent un rôle important ou essentiel,
  • la richesse des liens entre les mathématiques et les autres disciplines (physique, chimie, sciences de la vie, environnement, informatique, sciences économiques et sociales, etc.),
  • la profondeur du développement historique des mathématiques dans toutes les traditions (Occident, mondes arabe, indien, chinois) et de leur lien avec l'Art.
Cette édition s’inscrit dans une année importante pour les mathématiques puisque 2012 célébrera deux centenaires, celui de la disparition d’Henri POINCARÉ (1854-1912), mathématicien, physicien et philosophe français et celui de la naissance d'Alan TURING (1912-1954), mathématicien anglais considéré comme l’un des pères fondateurs de la science informatique et des ordinateurs.

Cette première édition a retenu la thématique « les filles et les mathématiques ». Sans être exclusive, cette thématique est l’occasion de travailler sur l’image des mathématiques auprès des jeunes filles, en cassant des représentations qui desservent à leurs yeux la discipline ou semblent les en exclure. Elle permettra en outre de faire connaître ou de renforcer les dispositifs déjà engagés de promotion des filières mathématiques et scientifiques auprès des filles et des garçons de manière à ouvrir le plus largement possible l’éventail de leurs choix professionnels.
Aujourd’hui, alors que les filles sont presque à parité avec les garçons en terminale S, un quart seulement des diplômes d'ingénieurs sont délivrés à des femmes. Des inquiétudes se font jour sur le remplacement des scientifiques lors des départs massifs à la retraite, en raison d’une certaine désaffection des jeunes pour les études scientifiques. Ainsi, alors qu’en 1996, 22 % des bacheliers issus de terminale scientifique se dirigeaient vers les études supérieures non scientifiques, en 2008, ils et elles sont 31%.
Or la société du xxie siècle est confrontée à de grands défis scientifiques et technologiques : ressources en eau, énergie et alimentation ; réchauffement climatique ; développement durable ; communication et connaissance ; santé, etc. Parmi les domaines professionnels où les créations d’emplois seront en hausse, sont mentionnés « ingénieurs et cadres techniques de l’industrie », « enseignement formation », recherche, etc. Aider les filles à dépasser leur représentation des métiers liés aux mathématiques, à ne pas minorer leurs ambitions et à ouvrir l’éventail de leurs choix possibles dans les filières scientifiques est donc un enjeu de société fort.

Cet événement a pour vocation de se renouveler tous les ans. Nous avons bien conscience que l’information est donnée cette année bien tardivement, et qu’il sera difficile de faire quelque chose nécessitant une intendance lourde. Cette semaine peut simplement être l’occasion de mettre en avant différents projets contribuant à donner une image vivante, actuelle et attractive des mathématiques.

Les formes que cette manifestation peut prendre au sein de chaque établissement peuvent être variées, voici une liste non exhaustive d’exemples :
·         Manifestations locales (rallyes, ateliers, conférences, expositions de travaux de recherche réalisés par les élèves, etc.).
·         Conférences de chercheurs et de scientifiques qui présenteraient sous forme accessible la contribution des mathématiques à leur domaine de recherche ou des grands moments de l’histoire des mathématiques avec de grandes figures de mathématiciens ou de mathématiciennes
·         Conférences d’élèves de niveaux différents présentant à d’autres élèves ou des parents quelques résolutions expertes de problèmes à leur niveau, dans un cadre spécifique comme un amphithéâtre d’un lycée voisin, ce qui pourrait contribuer à renforcer les liens entre le collège et le lycée.
·         Visites de centres de recherche ou d’entreprises du secteur technologique qui mettent en évidence l’application des mathématiques dans le champ professionnel.
·         La Semaine des mathématiques pourrait être l’occasion pour les classes impliquées sur l’année scolaire dans des projets relatifs aux mathématiques, mais aussi pour les clubs et ateliers mathématiques, d’exposer leurs travaux dans leur établissement pour qu’ils soient vus par les élèves mais aussi par les parents d’élèves. Elle peut aussi être l’occasion de lancer de tels projets.
·         Mathématiques et Arts : des expositions ou des conférences pourront mettre en lumière le lien entre les arts et les mathématiques (perspectives, fractales, musique, art numérique, etc.).
·         Mathématiques et autres disciplines : afin de montrer que les mathématiques ne sont pas une matière abstraite et désincarnée, il pourrait être intéressant de se rapprocher de collègues d’autres disciplines pour imaginer des activités transversales (mathématiques et sciences, mathématiques et littérature, mathématiques et recherches historiques, mathématiques et sciences économiques et sociales, etc.).
·         Liaisons inter-degrés autour des mathématiques, concevoir des rencontres actives entre maternelles/élémentaires, écoles/collèges, collèges/lycées (voire, lycées/université) sur des activités de type défi, énigme, rallyes divers…
·         Pratique de jeux mathématiques, compétitions, défis, etc.
·         Une énigme par jour : dans l’établissement, tous les jours une énigme à résoudre.
·        

Sur le plan national, la cérémonie d’ouverture aura lieu le lundi 12 mars à 18h au Palais de la Découverte, lieu consacré à la vulgarisation des sciences (en partenariat avec Universcience). Elle prendra la forme d’une conférence à destination du grand public avec en maître de cérémonie le mathématicien Cédric Villani, médaillé Fields et directeur de l’Institut Henri-Poincaré. Cette conférence sera suivie de la présentation de jeux mathématiques (avec la participation de classes d’Île-de-France) et de témoignages de femmes engagées dans les mathématiques et les sciences, comme par exemple Laure Saint-Raymond, lauréate 2011 du prix Irène Joliot-Curie (prix décerné depuis 2001 par le MESR, pour valoriser des jeunes femmes scientifiques).

Vous trouverez sur le site académique, dans la rubrique « semaine des mathématiques », des références et ressources (bibliographies, sitographies…) :  Contribution académie Paris

Afin de donner la plus grande visibilité possible aux actions mises en place et permettre de pouvoir donner des idées aux enseignants d’autres établissements, nous vous invitons à nous faire remonter les actions menées au sein de votre établissement, aussi modestes soient-elles, par mail à l’adresse suivante : olivier.lassalle@ac-paris.fr.

En vous remerciant par avance pour votre implication dans des projets susceptibles de contribuer à valoriser notre discipline.

            Les IA-IPR de mathématiques

5 commentaires:

RuBisCO a dit…

Et vous, chère Sonia, que va proposer votre établissement ?
( mais peut-être vous ne le savez pas encore ...)

Sonia a dit…

Probablement les énigmes...

Alondra a dit…

C'est un bon moyen de sensibiliser les gens , je trouve ...

RuBisCO a dit…

En ce beau jour, je souhaite une bonne Saint-Valentin à tous les membres de ce blog.

Sonia a dit…

Merci Rubisco.

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)