6 juillet 2009

Machisme, maths-schisme ?

Une habituée du blog m'envoie cette citation qu'elle attribue à Pythagore :

Il y a un principe bon qui a créé l'ordre, la lumière et l'homme ; il y a un principe mauvais qui a créé le chaos, les ténèbres et la femme.

Pour ma part je considère cela comme une hérésie :
  • D'abord parce que, même si les femmes sont moins nombreuses que les hommes à pratiquer les maths, elles savent se défendre dans cette discipline,
  • Ensuite parce que les Pythagoriciens constituaient une sorte de secte hiérarchisée (postulants => néophytes => acousmaticiens => mathématiciens) où la religion et la politique se mêlaient aux mathématiques d'une drôle de façon.
  • Enfin il me paraît évident que Pythagore, tout à son amour de la géométrie, s'est cru obligé de faire une phrase à structure symétrique et ternaire : ordre / lumière / homme d'un côté, chaos / ténèbres / femme de l'autre. Tout ça n'est que fantaisie poétique !
Que ceux qui sont d'accord avec Pythagore lèvent la main !
- Parfait, je m'en vais vous faire une tête au carré (de l'hypoténuse) !

3 commentaires:

Guy Marion a dit…

"Selon la majorité des auteurs, Pythagore n'aurait rien écrit"
Mais il a peut-être eu cette mauvaise pensée,en effet
(il s'appelait Pythagore,pas Saint-Pythagore)
Depuis,on a tout de même un peu progressé.

Missmath a dit…

Il était un tel honneur d'être membre de l'école pythagoricienne que tous les théorèmes, toutes les citations des membres étaient offerts à Pythagore. Il est d'ailleurs fort probablement que le théorème de Pythagore ne soit pas de Pythagore ! Quoiqu'il en soit, que cette citation soit vraie ou pas, il ne faut pas non plus oublier que dans la Grèce antique, les relations hommes-femmes n'étaient pas très égalitaires. Pour l'époque, cette citation n'a donc rien d'étonnant.

Sonia a dit…

Merci Missmath pour ces précisions.

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)