19 août 2010

Médaille Fields 2010 et prix Gauss : 3 Français parmi les lauréats !

La médaille Fields, considérée comme le "Nobel des mathématiques", a été décernée aujourd'hui à deux Français Cédric Villani et Ngo Bao Chau, d'origine vietnamienne, ainsi qu'à l'Israélien Elon Lindenstrauss et au Russo-Suédois Stanislav Smirnov, selon les organisateurs.
Les prix ont été remis aux lauréats par le président indien Pratibha Patil à l'ouverture du Congrès international des mathématiciens (CIM) 2010 qui doit réunir plus de 3.000 mathématiciens du monde entier à partir de jeudi et jusqu'au 27 août à Hyderabad, dans le sud de l'Inde. L'Union mathématique internationale (IMU) décerne la médaille Fields, une distinction très prisée, tous les quatre ans depuis 1936, à plusieurs mathématiciens ayant moins de 40 ans au début de l'année concernée, à l'occasion du CIM.
Cédric Villani, 36 ans, directeur de l'Institut Henri Poincaré (IHP) à Paris depuis juillet 2009 et professeur à l'École normale supérieure de Lyon, est récompensé pour des travaux portant notamment sur "l'amortissement de Landau" et l'équation de Boltzmann* (*physicien et mathématicien autrichien de la fin du XIXe siècle). Cédric Villani, qui considère sa récompense comme "un encouragement à poursuivre", à "continuer d'explorer" différentes voies des mathématiques, a cherché à comprendre plus finement le comportement de gaz ou de plasmas. "Il s'agit d'être mieux armés pour, par exemple, programmer des simulations sur ordinateur de ces équations", a-t-il expliqué à l'AFP. "C'est surtout utile aux ingénieurs aéronautiques et à ceux qui travaillent sur des plasmas, par exemple pour les problèmes de fusion", a-t-il précisé. En ce qui concerne le futur réacteur expérimental à fusion nucléaire (Iter), "je suis à l'extrémité la plus théorique de ceux qui travaillent sur ce sujet", souligne-t-il.

11 lauréats français sur les 52 médailles Fields décernées
Ngo Bao Chau, 38 ans, né en 1972 à Hanoi et naturalisé français en 2010, qui enseigne à l'université de Paris-Sud, a reçu la médaille Fields pour sa démonstration, en 2008, du "Lemme fondamental", une conjecture formulée en 1987. Récemment vérifiée par les experts du domaine, cette démonstration de plus de 150 pages a été citée en décembre dernier dans le magazine Times "comme l'une des dix plus belles découvertes scientifiques de l'année", rappelle l'université de Paris-Sud dans un communiqué.
Ce palmarès 2010 porte à 11 le nombre de lauréats français sur les 52 médailles Fields décernées depuis 1936, ce qui "conforte le deuxième rang mondial de la recherche mathématique française", se sont félicités plusieurs organismes de recherche français (CNRS, ENS, UPMC). Elon Lidenstrauss, 40 ans, autre lauréat 2010, l'a été pour ses "résultats sur la mesure de rigidité en théorie ergodique, et leurs applications à la théorie des nombres". Stanislav Smirnov, né en 1970 à Saint-Pétersbourg en Russie et actuellement enseignant à l'Université de Genève, a été récompensé pour des travaux portant sur la physique statistique et la "percolation".
Par ailleurs, le prix Gauss, qui consacre les applications en mathématiques, revient au Français  Yves Meyer, 71 ans, "pour ses contributions fondamentales à la théorie des nombres" et "son rôle de pivot dans le développement de la théorie des ondelettes", révolutionnant le traitement du signal et la statistique. Le prix Nevanlinna récompensant des travaux liés aux sciences de l'information est attribué à l'Américain Daniel Spielman, 40 ans. Enfin, la médaille Chern, décernée pour la première fois cette année en mémoire du mathématicien chinois Shiing-Shen Chern (1911-2004), a été remise à l'Américain Louis Nirenberg, 85 ans, considéré par ses pairs comme "l'un des plus grands acteurs des mathématiques en analyse" au siècle dernier.

Source :AFP via Le Monde.fr

27 commentaires:

un lecteur* a dit…

Euh! Peut-être, il faudrait indiquer la source de votre article!
Sans rancune...

Sonia Geffrier a dit…

Cet article provient de l'AFP (au moins trois journaux nationaux ont fait un copier-coller de ce texte AFP sans le remanier ; de mémoire, il s'agit du Monde, du Figaro et du Point)

le même lecteur* a dit…

Hourah! On peut donc copier et coller à volonté toutes les productions des autres, sur son propre blog ou site...

Sonia Geffrier a dit…

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/19/deux-francais-recoivent-la-medaille-fields_1400472_3224.html

Bien le bonsoir "lecteur".

toujours le même lecteur* a dit…

Merci pour le lien-source!
En plus, il y a la photo de remise de prix à l'un des lauréats français; Cédric Villani...
J'avoue que vous faites un travail merveilleux en partageant avec nous, ce que vous lisez et faites...
;)

Sonia Geffrier a dit…

J'en ai profité pour remettre le lien source de l'article suivent ;-)

le même a dit…

Dans ce cas, les commentaires précédents doivent être retirés de cette page, puisque la source de l'article a été maintenant bien précisée!
A très bientôt...

Sonia Geffrier a dit…

Non, non, j'assume.
Plutôt couche-tard, ce "lecteur" !

lecteur couche-tard a dit…

Bon alors ! Au risque de devenir un énigme, je me permets de vous souffler deux indications :
• revoir la réponse du premier élève autour de Galilée, dans l’une de vos vidéos (publicité pour Bic)
• jeter un coup d’œil sur votre D2, juste en bas de cette page…

Sonia Geffrier a dit…

Alors je me lance.
Vous seriez... un inventeur célèbre situé au Maroc ?!
Par exemple l'inventeur du système Revolver Map qui nous fait tourner la Terre ?

lecteur* a dit…

Bravo! Vous avez su décoder les deux indications avec perspicacité!
Mais, vous n'avez toujours pas répondu à la question implicite de l'énigme...
(Ah! Si vous pouviez l'article "une" juste avant "énigme" dans mon précédent post!!)

Sonia Geffrier a dit…

Inventeure ?
Mais dans ce cas, ce serait une lectrice...

L'astérisque de votre signature aurait-il valeur de "tout mot dérivé du mot qui précède l'astérsique" ?

lecteuR sans astérix a dit…

Complétement déroutée!
Veuillez revoir votre copiiiiiiiiiiiie

Sonia Geffrier a dit…

Bon, je ne vois pas...

Heureusement, un bon prof donnerait des nouveaux indices à son élève en élève en déroute, dans le but que l'élève en question puisse se corriger ;-)

lecteur non inventeur a dit…

Au fait! La question au sens mathématique, c'était vous qui l'aviez posée!
Post à revoir...

Anonyme a dit…

(Mr fait la cour à Mme)

Sonia Geffrier a dit…

Pfff.
C'est de la cour... de récré !

obelix a dit…

Maintenant, les cours de maths se font sans dessin

Sonia Geffrier a dit…

Le commentaire précédent sent la contrepèterie et tout le falbala.

un bouffon a dit…

Après la cour ... de récré, on change de cours: la Théorie de Jeux qui ne sont pas interdits en maths...

Anonyme a dit…

Pour calmer les Esprits!

Sonia Geffrier a dit…

Et ça, alors ?les élèves japonais nettoient leurs toilettes

lechim a dit…

Malgré le progrès technologique, l'Homme n'est toujours épargné de ses besoins animaliers

RuBisCO a dit…

Bonjour,
Et bien, je vois qu'on s'amuse bien pendant mon absence.
Content de vous lire, Sonia.
Juste pour l'anecdote : il n'y a pas de prix Nobel de mathématiques car ... la femme de Nobel le trompait avec un mathématicien.

2passage a dit…

Nobel n'était pas marié!!!

Sonia Geffrier a dit…

Biographie de Nobel sur Wikipédia

RuBisCO a dit…

En effet, mais quand même, on dit que c'est Sophie Hess, l'amour de sa vie, qui serait parti avec le mathématicien Gösta Mittag-Leffler. Mais je l'accorde, c'est presque impossible à prouver, étant donné que c'était post-mortem qu'on a découvert son testament. Cela restera donc sans réponse.

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)