8 octobre 2008

Festival Pariscience

Le festival international du film scientifique Pariscience se déroule au Jardin des Plantes du 8 au 12 octobre.

Parmi la sélection de cette édition 2008, trois films ont des thèmes mathématiques et l'on peut visualiser des extraits sur le site du festival :

Achever l'inachevable :
Quand l'art rejoint les mathématiques, est-ce une émotion ou une théorie ?
Franchir le mur de l’infini : une fusion entre les formidables intuitions d’un artiste et d’un mathématicien…
En 1956, l’artiste hollandais Maurits C. Escher met les lois de la perspective au défi dans Exposition d’estampes, mais se heurte à un mur impossible… Ce chef-d’oeuvre inachevé devient vite la plus impénétrable énigme de l’art contemporain, tant pour les artistes que les scientifiques.
Un demi-siècle plus tard, le mathématicien Hendrik Lenstra surprend tout le monde en jetant un pont fantastique entre l’intuition de l’artiste et la sienne, fracassant le mur de l’infini! Assistez en direct à cette spectaculaire rencontre visuelle entre l’art et la science, au coeur de la magie de l’intuition humaine.

La malédiction de la conjecture de Poincaré :

Quelle est la forme de notre univers ?
La Conjecture de Poincaré, formulée en 1904 par le mathématicien et philosophe français Henri Poincaré, promettait d’éclairer cette question. Mais elle est restée sans solution pendant un siècle au cours duquel nombre de mathématiciens ont tenté et échoué de fournir une démonstration valable, en dépit de réels progrès. Certains ont consacré toute leur carrière à cette tentative et la frustration de l’échec en a conduit plus d’un au bord de la démence. Récemment, Grigori Perelman, un Russe génial et solitaire, a proposé une preuve novatrice qui a été confirmée par la suite. Toutefois, il a refusé la médaille Fields, la plus haute distinction en mathématiques. Ayant quitté son institut de recherches, il a pratiquement disparu de la société et sa brillante solution a donc donné naissance à une énigme personnelle. Cette émission explore un siècle de combat intellectuel, une aventure faite d’échecs déchirants et de triomphes prodigieux.

Les secrets du Parthénon :
Comment les Grecs ont-ils construit le Parthénon sans une seule ligne droite et en 9 ans ?
Célébré comme un symbole de la beauté et de la perfection, le Parthénon a été bombardé, incendié, ébranlé par des tremblements de terre, mutilé, pillé de ses sculptures et défiguré par des rénovations catastrophiques. Pour le sauver de la destruction, une équipe d’architectes et de restaurateurs doit retrouver les secrets de sa construction.
Les Secrets du Parthénon, nous replonge dans cette période unique de l’histoire des hommes qui donna naissance à la philosophie, la tragédie, les mathématiques et à son monument le plus emblématique et le plus parfait : le Parthénon.


3 commentaires:

A-C a dit…

pour rester dans le culturel, j'ai lu un article la semaine dernière sur une pièce de théâtre qui commence par une leçon de maths : "a disappearing number" de Simon McBurney.

Zo a dit…

Cela fait penser au roman de Georges Perec : "la disparition".
Au fait, savez-vous ce qui a disparu, dans ce roman ?

S.Geffrier a dit…

Répondons à Zo : Tout à fait.
On y voit la disparition d'un truc qui n'apparaît pas non plus dans mon ajout ici. Hallucinant roman, pas lu par moi, au fait...

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)