30 mars 2012

Liseuses et nombre de pages

VIVE L’ÉGALITÉ DES CHANCES !

Le remplacement des livres par les liseuses électroniques ne peut que réjouir ceux qui militent pour l’égalité entre tous les nombres entiers. 
Depuis trop longtemps, les livres pratiquent une discrimination. Jamais aucun nombre impair n’a eu la moindre chance d’être le nombre de pages d’un livre : quels que soient le sujet d’un livre, sa langue, son époque, le nombre de pages est le double du nombre de feuilles ; or le nombre de feuilles est un entier ;  donc, même si la pagination s’arrête sur un nombre impair, le nombre effectif de pages est pair.
N’étant pas soumises à l’inséparabilité du recto et du verso, les liseuses électroniques rétablissent les nombres  impairs dans la plénitude de leurs droits. Elles réalisent cet idéal démocratique qu’est l’égalité des chances entre nombres pairs et nombres impairs.

Source : Bloc-note de Pour la Science, Avril 2012, via Nicole M.

Ci-dessous : la Liseuse de Fragonard, et la liseuse Kindle d'Amazon




1 commentaire:

A-C a dit…

J'adore les 2 illustrations !

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)