18 mars 2010

Florilèges d'appréciations de bulletins politiquement correctes

Le second trimestre touche à sa fin. Voici donc quelques appréciations (qui circulent sur internet).

Désormais, sur le bulletin des élèves,
on ne doit plus écriremais il convient de noter...

"Il est fainéant"
mais "Il manifeste un léger déficit de motivation induisant une phase de repos intellectuel qui n’est probablement que temporaire…"

"Il est très paresseux"
mais "Il ne présente aucune appétence génétique manifeste pour le travail scolaire et se montre réfractaire à toute dépense d’énergie intempestive…"

"Il a un poil dans la main"
mais "Ses caractéristiques génétiques l’empêchent de tirer le meilleur parti de tout le potentiel de ses membres supérieurs…"

"Il ne fait rien"
mais "On ne trouve nulle trace concrète ni même virtuelle de son activité débordante, mais sa volonté de bien faire commence à devenir perceptible…"

"Il est nul" mais "Les objectifs pédagogiques sont inadaptés à ses potentialités, mais sa marge de progression n’en de-meure pas moins substantielle…"

"Il est bête" mais "Ses connexions cérébrales ne sont pas encore toutes assurées, mais le processus de réflexion devrait connaître un déblocage imminent…"

"C’est un abruti" mais "Il connaît un épanouissement ralenti, mais certaines lueurs indiquent qu’il ne demande qu’à s’éveiller à la moindre étincelle…"

"Il ne sait rien" mais "L’imprégnation cognitive résiduelle n’est pas encore quantifiable, mais on constate des progrès méthodologiques dans l’ouverture du cartable…"

"Il ne retient rien" mais "Ses capacités mnémotechniques sont encore peu développées en raison d’une carence en phosphore…"

"Il a des difficultés"
mais "Il pourrait certainement mieux faire si le contexte s’y prêtait et que les lacunes rédhibitoires ne cessaient de croître de façon exponentielle…"

"Il dort en classe" mais "Il connaît un léger décalage horaire et son horloge biologique semble réglée sur l’heure estivale de l’hémisphère sud…"

"Il fait des bêtises" mais "Son manque de maturité implique des comportements déviants peu propices à maintenir son attention et son sérieux…"

"Il fait le clown" mais "Son sens inné de la plaisanterie le conduit à distraire ses camarades et à animer le cours sans se soucier de l’ordre établi…"

"Il monte sur les tables"
mais "Il recherche le meilleur point de vue panoramique et tente d’oxygéner davantage les cellules de son cerveau afin d’augmenter sa productivité…"

"Il court dans la classe"
mais "Sa motivation irrépressible à rendre service enrhume un peu ses voisins, mais sa vitesse de course fait merveille en gymnastique…"

"Il est violent"
mais "Son instinct possessif et revendicatif le pousse à des actes impulsifs qu’il regrette immédiatement, malgré ses récidives chroniques…"

3 commentaires:

A-C a dit…

Pas mal ;-) mais il y a un doublon de "il ne fait rien". Est-ce pour dire que les élèves devraient en faire 2 x plus ?

Olivier a dit…

C'est amusant , certes, mais je ne suis pas convaincu que les professeurs utilisent tant que ça la langue de bois sur les bulletins.

Est politiquement correct sur ses bulletins : Suite à une incapacité à dire clairement une vérité qui fache parce que pour mettre les pieds dans le plat, il faut monter sur la table et que ca ne se fait pas entre personnnes bien élevées, enrobe délicatement les mots d'un vernis qui les rendent incompréhensibles au commun des élèves et des parents, rendant l'école encore plus lointaine de leurs vues.

Sonia Geffrier a dit…

Merci AC, j'ai rectifié le tir.
Merci Olivier pour ta suggestion. Hélas, nos 4 lignes de 75 caractères qui sont disponibles sur le logiciel d'appréciations ne suffisent pas...

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)