27 mars 2010

Le prix Abel des mathématiques décerné à John Tate

 Le prix Abel de mathématiques a été attribué aujourd'hui à l'Américain John Tate "pour l’étendue et le caractère durable de son influence sur la théorie des nombres" utilisée pour le stockage informatique des données, a annoncé l'Académie norvégiennes des Sciences et Lettres.

Agé de 85 ans, le professeur Tate qui vient de prendre sa retraite de l'université du Texas, s'est dit "comblé de joie" après avoir appris la nouvelle alors qu'il "allait prendre sa douche". Le prix de 6 millions de couronnes (un million de dollars) devrait lui être remis le 25 mai par le roi Harald de Norvège.

John Tate a été "un architecte de premier ordre" dans le développement de la théorie des nombres, un "monde (qui) s'étend des mystères des nombres premiers à la façon dont nous stockons, transmettons et protégeons l'information dans nos ordinateurs modernes", a estimé le jury. Avant de rejoindre l'université du Texas, le mathématicien a enseigné dans plusieurs universités américaines prestigieuses: Princeton, Columbia et Harvard. Elu à l'Académie nationale américaine des sciences en 1969, il a également été nommé membre à titre étranger de l'Académie française des sciences et membre honoraire de la Société mathématique de Londres.

Le prix Abel, du nom du mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829), a été créé par le gouvernement norvégien avec l'objectif de combler l'absence de prix Nobel de mathématiques. Trois Français l'ont remporté depuis sa première attribution, en 2003.

Source : Le Figaro.fr

8 commentaires:

temps a dit…

Est-ce qu'il était vraiment raisonnable de "combler l'absence de prix Nobel de mathématiques" ? La question reste ouverte, car comment peut-on imaginer un seul instant qu'il y ait eu un oubli ? La logique appliquée est une chose et la logique pure une autre bien différente même si les deux sont liées.
Cordialement

Sonia Geffrier a dit…

Les mathématiciens sont des gens à part, ils ont obtenu leur prix à part...

Le Nain a dit…

Il y a trois sortes de mathématiciens :
- Ceux qui savent compter
- Ceux qui ne savent pas

Sonia Geffrier a dit…

Déjà postée sur ce blog :
http://algorythmes.blogspot.com/2008/03/humeur-du-jour-n1.html

Le Nain a dit…

En 6ème, quand j'ai fait cette blague à ma prof de maths, elle n'a pas compris et a cru que j'insinuais qu'elle ne savait pas compter : j'ai pris mes jambes à mon cou avant qu'elle ne se mette vraiment en colère !

Agnès a dit…

parait que Nobel s'était fait piquer sa copine par un matheux... ce à quoi ça tient, tout de même ;o)

Sonia Geffrier a dit…

Merci Agnès pour la précision ; une collègue m'a donné la même info cette semaine.

Jean Pierre a dit…

les mathematiques c'est pour penser le monde

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)