23 mars 2010

Gallica s'enrichit et s'embellit

Gallica n'est ni une femme légère, ni une ville, mais bien cette bibliothèque nationale en ligne que je vous avais présentée il y a quelques temps. Les collections numérisées sont de plus en plus complètes, et le site a fait peau neuve. N'hésitez pas à y refaire un tour !



Gallica a franchi le cap du million de documents mis à la disposition des internautes. Cette étape importante témoigne de l’enrichissement continu et soutenu de la bibliothèque numérique et de l’accélération donnée aux programmes de numérisation.
La répartition par type de document s’établit de la manière suivante :
S’agissant des documents de la BnF :
- plus de 153 000 ouvrages, dont 97 000 disponibles en mode texte
- plus 688 000 fascicules de périodiques, dont 298 000 en mode texte
- plus de 118 000 images
- plus de  9 700 cartes et plans
- plus de 1 000 documents sonores
- plus de 4 500 manuscrits
- plus de 2 400 partitions
- plus de 8 000 documents des bibliothèques partenaires
- plus de 22 000 documents de l’édition contemporaine

Et Gallica s'inscrit dans la modernité : pour accompagner le lancement de la nouvelle interface de son site et promouvoir les contenus et les services de la Bibliothèque numérique, une page Facebook a été créée, ainsi qu’une page Netvibes.

2 commentaires:

Francesco a dit…

Cependant, Google Books passe des accords avec de très grandes bibliothèques françaises. Ailleurs, comme récemment en Italie, des accords sont passés avec les autorités culturelles. Gallica n'a-t-elle pas déjà perdu la bataille ?

Sonia Geffrier a dit…

Oui, mais Gallica est assez ancien et à mon avis son côté gaulois le poussera à résister encore et toujours à l'envahisseur...

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)