8 mars 2011

Journée de la femme : les filles devant les garçons à l'école

Les filles réussissent mieux scolairement que les garçons, elles sont plus diplômées, mais ne font pas les mêmes choix d'orientation, selon un document du ministère de l'Éducation nationale actualisé tous les ans à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

Les filles, qui représentaient en 2009-2010 49,7% des 14,9 millions d'élèves, apprentis et étudiants, sont tout d'abord "scolarisées plus longtemps", selon la brochure "Filles et garçons à l'École, sur le chemin de l'égalité".

L'espérance de scolarisation à l'âge de deux ans est ainsi de 18,7 années pour les filles, contre 18,2 pour un garçon. Les filles sont plus souvent titulaires d'un bac général (164.675 contre 122.087 en 2009) et les garçons d'un bac professionnel (67.845 contre 52.843). Le taux de réussite au brevet des collèges en 2009 était de 86% pour les filles, contre 80% pour les garçons.

En 2009, 87% des filles et 85% des garçons qui se sont présentés à l'un des trois baccalauréats (général, technologique, professionnel) l'ont obtenu.

En série scientifique, 34% des filles ont obtenu leur bac S avec une mention "bien" ou "très bien", contre 28% pour les garçons.

Les filles "redoublent moins souvent que les garçons"

Si l'on regarde la proportion d'une génération titulaire du baccalauréat en 2008, 70,9% des filles et 60,5% des garçons obtiennent le baccalauréat, que ce soit du premier coup ou pas.


Au primaire, les filles "redoublent moins souvent que les garçons", elles sont meilleures en français et quasiment à égalité en mathématiques. Les filles vont davantage en ES (sciences économiques et sociales) et en L (littéraire) et les garçons en S (scientifique) et STI (Sciences et technologies industrielles), ce qui produit des différences de parité dans ces séries.


Quand ils se jugent très bons en mathématiques, 8 garçons sur 10 vont en série S. Quand elles se jugent très bonnes en mathématiques, 6 filles sur 10 vont en S.

30% des filles sorties du système éducatif en 2006, 2007 ou 2008 sont diplômées de l'enseignement supérieur, contre 23% des garçons.

On trouve "peu de filles en classes préparatoires scientifiques" et "peu de garçons en classes préparatoires littéraires", ajoute le document. On compte 27% de femmes parmi les ingénieurs.

Source : AFP via Figaro.fr

4 commentaires:

Fireblade a dit…

Si l'on regarde la proportion d'une génération titulaire du baccalauréat en 2008, 70,9% des filles et 60,5% des garçons obtiennent le baccalauréat, que ce soit du premier coup ou pas.
Je ne comprends pas bien, s'ils sont titulaires du bac en 2008, ils ont le bac à 100%, ou alors je n'ai pas bien saisi la formulation :s

Sonia Geffrier a dit…

La formulation est effectivement douteuse...
On peut télécharger la brochure "Filles et garçons sur le chemin de l'égalité" pour avoir tous les détails.

RuBisCO a dit…

Je suis quand même étonnée que seulement 6 filles sur 10 vont en S si elles se considèrent fortes en mathématiques. Les filles ont l'avantage de faire plus d'abstraction que les hommes (si j'en croit les neurosciences), donc c'est un peu dommage de gâcher ce potentiel.

A-C a dit…

Heureusement qu'au sein des ingénieurs, il y a les ingénieurs agro, largement féminisés !

Enregistrer un commentaire

Des réactions, des propositions ? Exprimez-vous :-)
(A cause de quelques commentaires inopportuns, ceux-ci sont modérés et ne paraissent qu'après approbation)